Les dirigeants-licornes au service des autres

Au cours de la période de questions qui a suivi mon exposé Success Through Purpose & Service, on m’a demandé d’apporter des précisions sur mes commentaires à propos des dirigeants au service des autres, en particulier sur ceux qui travaillent en entreprise. Voici une version étoffée de ma réponse.

Toutes les organisations ont besoin que les dirigeants leur donnent un objectif, une quête de sens et d’authenticité, une stratégie et des tactiques. Bien qu’il existe des différences indéniables et des nuances cruciales entre les dirigeants d’entreprise, politiques et spirituels, ils partagent tous des défis fondamentaux, dont la vision, les croyances, le courage, la détermination, la résilience et l’authenticité. Ces dirigeants s’efforcent d’évoquer chez les autres la quête de sens et d’authenticité qui les inspire.

D’après mon expérience, les dirigeants d’entreprise qui réussissent le mieux sont des dirigeants qui possèdent des valeurs éthiques. Ils prennent la décision d’atteindre des objectifs supérieurs à eux-mêmes et à leur organisation en se fondant sur des principes. Leur autorité repose davantage sur l’influence que sur le pouvoir. Ce sont des dirigeants au service des autres qui ont mérité le droit de diriger. La vision de certains est ancrée dans la responsabilité sociale (Toms et Starbucks) et celle d’autres dirigeants s’ancre dans l’excellence (Berkshire Hathaway) et l’innovation et la découverte (Virgin). Leur vision inspire les autres à croire qu’elle est réalisable. Ces dirigeants encouragent aussi les autres à réaliser leurs propres rêves. Ils ont le courage, la détermination et la résilience nécessaires pour se relever lorsqu’ils trébuchent inévitablement et qu’ils tombent parfois. Ils servent d’exemples à suivre pour les autres. Les dirigeants au service des autres sont fidèles à leurs propres valeurs ainsi qu’à celles de leur organisation.

Les dirigeants au service des autres saisissent que le succès de l’entreprise va au-delà des impératifs étroits des résultats trimestriels. Bien que les profits soient indispensables à la survie et à la durabilité, ils ne peuvent être le seul objectif d’une entreprise. La façon dont l’argent est gagné et réinvesti est importante. De nombreuses entreprises ont des politiques interdisant les discours haineux sur leurs plateformes de médias sociaux, et Amazon et Shopify n’en sont que deux exemples. Le succès à long terme repose sur la création d’une valeur durable pour toutes les parties prenantes : les actionnaires, les employés, les fournisseurs, les clients et l’environnement. Ils sont tous uniques et interconnectés au sein d’une collectivité dynamique de services mutuels.

 Pour ces sociétés, les services de l’entreprise comprennent une autorité morale (l’adoption d’une mission plus noble), une responsabilité sociale (la création d’une prospérité pour toutes les parties prenantes), une responsabilité environnementale (la promotion d’une économie plus verte et durable) et un impératif humain (la priorité aux personnes).

Service

Bien entendu, tous les dirigeants d’entreprise n’adoptent pas un style de direction au service des autres, et plusieurs entreprises réussissent sans le faire. Cependant, les dirigeants qui réussissent le mieux comprennent que les services de l’entreprise sont la clé de la prospérité à long terme.  Ils ne rejettent pas les vieux avantages. Ils en développent au contraire de nouveaux qui sont fondés sur des valeurs professionnelles et personnelles conformes à la culture de l’entreprise. À long terme, le succès d’une entreprise repose sur la création d’une valeur durable pour toutes les parties prenantes.

J’ai observé que les cadres exceptionnels ne sont pas seulement des dirigeants au service des autres, mais qu’ils sont aussi des « licornes ». J’utilise le terme « licorne » non pas dans le sens d’une jeune entreprise privée ayant une valeur de plus d’un milliard de dollars, mais plutôt comme un symbole du désir humain de rêver de nouvelles possibilités. Dans leur livre particulièrement stimulant, Spiritual Intelligence: The Ultimate Intelligence (Bloomsbury, 2000), Danah Zohar et Ian Marshall écrivent : « Selon la vision des sciences quantiques, l’existence tout entière est un champ de licornes, un ensemble de possibilités apparaissant de la mer infinie de potentialités du vide quantique ». Les plus grands dirigeants explorent de multiples possibilités, et ils innovent d’une manière que certains jugent impossible. Quand les dirigeants au service des autres sont aussi des licornes, les entreprises découvrent de nouvelles façons de servir la société de manière rentable et importante. (Voir mon article d’avril 2017, L’éternelle question : l’entreprise peut-elle avoir une âme?) Dans une mesure importante, les dirigeants-licornes au service des autres représentent ce qu’il y a de mieux pour nos dirigeants d’entreprise.

À l’Institut Bonar, nous nous engageons à soutenir ces dirigeants.

 

 




Partager :

Sur quel sujet aimeriez-vous en savoir davantage?